Gabriela Herman

Voici l’une de nos petites découvertes faite sur le web : Gabriela Herman, une photographe américaine basé à New York. Nous avons eu un coup de coeur pour sa série : Bloogers.


Un beau travail qui invite à questionner nos rapports avec cet écran lumineux. Lorsque l’on navigue sur internet, où se situe la frontière entre la sphère publique et la sphère privée? Comment les blogs sont devenus le lien d’échange , de découverte, de dialogue du moment?

I like to think of my experience with photography as a puzzle where I’m constantly adding new pieces to form a collective whole. I started in high school, where I would spend most of my afternoons slaving away in the darkroom, jamming to my Discman. When in college at Wesleyan University, I began shooting for the school newspaper and working as a darkroom assistant. While studying abroad, I broadened my knowledge adding more pieces to the puzzle. I moved to Mexico for a semester and was introduced to the color darkroom. In São Paulo, I learned the history of photography from an old Brazilian master. In Salvador, Bahia, I turned to documentary work. After college I moved to Sao Paulo and it was there that I decided to pursue a career in the field. From that moment I have completely invested myself in that pursuit. After working with several acclaimed Brazilian photographers I made the move to New York and started again from scratch. It has now been three an half years that I have been living as a freelance photographer in the city.


J’aime parler de mes expériences en photographie comme des puzzles auxquels j’ajoute sans cesse de nouveaux éléments afin de former un tout cohérent. J’ai commencé au lycée où je passais la plupart de mes après-midi dans la chambre noire en écoutant mon discman. Quand j’étais à l’université j’ai commencé à prendre des photos pour le journal de l’école et j’étais assitante en chambre noire de développement photo. Lors de mes études à l’étranger j’ai découvert la chambre de développement couleur. A Sao Paulo, j’ai étudié l’histoire de la photo auprès d’un vieux maître photographe brésilien. A Salvador de Bahia, j’ai commencé le travail documentaire. Après l’université, j’ai déménagé à Sao Paulo et c’est là que j’ai décidé de poursuivre dans ce domaine. A partir de ce moment, je me suis totalement investie dans cette direction. Après avoir travaillé avec de nombreux photographes brésiliens, j’ai emmenagé à New York et j’ai recommencé tout à zéro. Cela fait maintenant trois ans et demi que je suis photographe free lance à New York.


I blog and I read blogs. A lot of them. Blogs have become my go-to source for information; they feed and comfort me. Today, bloggers are widely respected within their industries and have become our new decision makers as they showcase, analyze and filter information for us.

Je blogue et je lis beaucoup de blogs. Les blogs sont devenus ma principale source d’information. ils me nourrissent et me réconfortent. Aujourd’hui, les blogueurs sont largement respectés dans leur domaine d’activité. Leur opinion a une influence décisive sur nos choix. Ils exposent des idées avec beaucoup plus de liberté que les médias conventionnels. De plus, ils analysent et filtrent l’information pour nous.

While it is heavily debated how modern technology can isolate us, there are undeniably many upsides to this online evolution. I believe bloggers are connecting us, bringing us closer. In some ways, bloggers are helping create a reverse wave in our technological age by forming an authentic exchange between blogger and reader. Bloggers allow for an interactive platform, a dialogue that allows for both online and offline relationships to form.


A l’heure du débat sur l’isolement que peuvent entraîner les nouvelles technologies, je tiens à souligner les aspects positifs dûs à cette révolution. Je crois que les blogueurs nous mettent en relation, ils nous rapprochent les uns des autres. Dans un certain sens, les blogs nous aident a créer un contre-courant dans notre ère technologique en permettant un echange authentique entre les blogueurs et les lecteurs. Les blogueurs bloguent sur une plateforme interactive, permettant aux internautes de se rencontrer en ligne et hors ligne.

It is through our screens, these beacons of light, that the world opens up and we become literally linked to one another. I began photographing bloggers with this idea in mind, giving the viewer a peek into their intimate worlds by using their screens as the sole light source. My idea was to start with one blogger and ask them to recommend the next subject from someone on their blogroll. The same way their blogs are linked to each other’s online, the photos would be linked to each other in the series. Similarly executing the online idea offline, I am recreating the relationship between blogger and reader as I, the photographer, am able to see these bloggers while photographing, yet they cannot see me.


C’est à travers nos écrans, ces puits lumineux, qu’un monde s’ouvre où nous sommes littéralement liés les uns aux autres . J’ai commencé à photographier les blogueurs avec cette idée en tête, de donner à voir aux spectateurs une fenêtre sur leur monde intime en utilisant leur écran comme seule source de lumière. Mon idée de départ etait de photographier un blogueur et de lui demander de me recommander le prochain sujet sur son blogroll. De la même manière que les blogs sont liés les uns aux autres sur la toile, les photos seraient liées les unes autres à travers des séries. En mettant en pratique mon idée à la fois en ligne et hors ligne, je recrée la relation entre le blogueur et l’internaute puisqu’en tant que photographe, je suis capable de voir les blogueurs en les photographiant alors que eux ne peuvent pas me voir.

By looking at connectivity in this digital age and the ways in which we live and spend our time, this series shows how from these dark corners, bloggers are adding value to and changing the way people interact in the world.

En posant un regard sur la connection à l’ère numérique et sur la manière dont nous vivons et utilisons notre temps, ces séries expliquent comment les blogueurs à partir de leur coins sombres, ajoutent de la valeur et changent la manière dont les gens interagissent dans la vie.

gabrielaherman.com

Traduction : Laure Delmoly

Correspondances:

Augustin Le Gall
Vincent Bitaud